Paris : les différentes anecdotes

De nombreux événements à Paris ont marqués l’histoire de la France. A l’intérieur de cet immense territoire, sont renfermés une myriade de petites histoires qui ont traversées les époques. En effet, vous connaissez peut-être les grands monuments à Paris mais vous ignorez les faits pouvant les concernés. Quelles sont alors les différentes anecdotes sur Paris ? En voici quelques-unes qui peuvent certainement vous dévoiler des secrets sur les endroits les plus emblématiques de la capitale.

Anecdote sur la Tour Eiffel

Symbole de Paris, voire même la France, la Tour Eiffel est l’un des monuments les plus visités dans le monde. Elle a été construite en 1887 par Gustave Eiffel et mesure plus de 300 mètres de hauteur. Dans le passé, cet édifice s’est métamorphosé en soldat aidant aux fronts. En effet, la Tour Eiffel a été réquisitionnée pendant la première guerre mondiale et a joué un grand rôle dans la victoire de la France contre l’Allemagne. Des antennes radios ont été installées sur sa pointe afin d’intercepter des messages capitaux qui permettaient de démasquer les espions ou de repousser des attaques. Par ailleurs, ce monument peut également être appelé la Tour aux sept couleurs. En effet, au fil du temps, la Tour Eiffel a connu pas moins de 19 restaurations. Elle a alors été repeinte de 7 couleurs différentes. Par ailleurs, les projecteurs au sommet de la tour ont été installés en 1947 pour aider dans la navigation aérienne mais 27 ans plus tard, ils ont été retirés. En 2000, ils ont été réinstallés. Pour plus d’anecdotes, allez sur ce site.

Anecdote sur Notre-Dame de Paris

La cathédrale Notre-Dame de Paris est l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale. Elle se situe sur l’île de la Cité et regorge de secret. En effet, elle a accumulé autant de vécu car elle a été édifiée il y a plus de 850 ans. Le roman Notre-Dame de Paris écrit par Victor Hugo a relancé l’intérêt pour ce bâtiment. En effet, le monument a été mis de côté à l’époque de la Révolution. La cathédrale a servi en guise d’entrepôt pour les statues dégradés. On a même envisagé de la détruire et de vendre les pierres. Seulement, la parution du roman de Victor Hugo en 1831, a placé l’édifice au centre de l’histoire. Notre Dame de Paris a ainsi été restaurée en 1845. En revanche, toujours à l’ère de la révolution, la cathédrale disposait de 28 statues qui constituaient de longue galerie. Ces œuvres représentaient à l’époque, les rois du royaume de Judas. Sauf qu’en 1793, des révolutionnaires ont grimpé sur la façade et ont voulu les décapiter parce qu’ils ont pensé que ces statues représentaient les rois de France. Il a fallu 2 siècles pour retrouver par hasards, dans la cour d’un hôtel parisien, en 1977, les têtes disparus. Désormais, on les conserve actuellement, au Musée national du Moyen Âge de Cluny.

Anecdote autour du Sacré-Cœur

Par son architecture originale, ses dimensions colossales et ses anecdotes, le Sacré-Cœur peut aussi fasciner des visiteurs. En plus, il a su garder au fil du temps sa blancheur. Effectivement, nombreux sont les monuments qui luttent contre le noircissement cela parce qu’on a utilisé des pierres venant du Château Lanton, pour construire le Sacré-cœur. Au contact avec la pluie, cette pierre particulière secrète du calcin et blanchit. Ainsi, c’est cette pierre auto nettoyante qui est responsable de la blancheur en permanence de ce monument. Par ailleurs, le Sacré-Cœur détient quelques records. En effet, il est la plus grande mosaïque de France car il mesure 475 m². Par ailleurs, il a aussi la plus grosse cloche de France, une cloche qui pèse près de 19 tonnes, mesure 9,60 m de circonférence externe avec 3 m de diamètre. On la surnomme La Savoyarde, alors que son nom d’origine est Françoise Marguerite du Sacré-Cœur de Jésus. Et pour son arrivé dans la basilique, il a fallu un attelage de 28 chevaux.

Anecdote sur la Place de la Concorde

Se situant au début de l’avenue des Champs-Elysées, la Place de la Concorde est symbolisé par son obélisque de Louxor de 23 mètres de hauteur. Elle est la plus vaste place de la France et peut renfermer un fait insolite. En effet, l’obélisque est le monument le plus vieux de Paris. On l’a taillé au XIIIème siècle avant JC. En reconnaissance de Champollion et de son travail, l’Égypte a offert le monument à la France. C’est en 1836 qu’il a été transporté à Paris et c’est le roi Louis-Philippe qui a décidé de le fixer au centre de la Place de la Concorde. Par ailleurs, la place a changé de nom 4 fois. En 1748-1792, on l’appelait place Louis XV. Puis en 1792-1795, on le nommait place de la Révolution. Puis on la renommée une nouvelle fois place Louis XV entre 1826 et 1828. Finalement, elle prend définitivement le nom de Place de la Concorde, au temps du règne du roi Louis-Philippe.

10 lieux incontournables à visiter à Paris en un week-end !
Bonnes adresses de diner spectacle à Paris